Les Signes d’Identification de la Qualité et de l’Origine

Les Signes d’Identification de la Qualité et de l’Origine

Une petite définition
 
SIQO :  Signes d’Identification de la Qualité et de l’Origine

Ces appellations garantissent aux consommateurs que les produits alimentaires sont conforment à des caractéristiques préalablement fixées, contrôlées et validées par l’Etat.
 
Il existe 5 SIQO : le label rouge, l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) et l’Appellation d’Origine Protégée (AOP), l’Indication Géographique Protégée (IGP), la Spécialité Traditionnelle Garantie (STG) et l’Agriculture Biologique.
 



 
Un peu d’histoire 
 
Naissance de l’AOC : des producteurs de vins américains eurent l’idée d’apposer sur leur bouteille « vin de Bordeaux » ou « vins de Bourgogne », les vins d’origine française étant réputés. Les viticulteurs français mécontents réagissent. Ainsi l’appellation AOC voit le jour en 1935. L’AOP, est équivalent à l’AOC mais s’étend à l’échelle européenne. Depuis 2012, le label AOC n’est autorisé que pour les vins.
 
Après la seconde guerre mondiale, le plan Marshall a été établi dans le but de reconstruire l’Europe : l’agriculture devait être capable de subvenir aux besoins de la population. Elle entre alors dans une profonde mutation. Les techniques agricoles s’industrialisent (mécanisation de la production agricole et recours aux intrants chimiques). Les produits alimentaires se standardisent et perdent leur spécificité.
 
En 1960, des producteurs de volailles des Landes revendiquent la préservation de leur savoir-faire traditionnel et la reconnaissance de la qualité de leurs produits. Le Label Rouge fut ainsi créé.
 
En 1980 l’agriculture Biologique est officiellement reconnue en France. Lors  des élections présidentielles de 1981, le premier candidat « vert » se présente : Brice Lalonde obtient 3,87 % des suffrages au premier tour.
 
En 1992, la libération du marché par l’Union Européenne entraîne la création de l’AOP, de l’IGP et de la  STG.
 

Et concrètement, que garantissent ses diverses appellations aux consommateurs ?
 
4 principes de base :
- L’obtention d’un label est une démarche volontaire
- Le cahier des charges est défini par les professionnels puis validé par les pouvoirs publics
- Des contrôles réguliers sont effectués par des organismes extérieurs
- Identification claire pour le consommateur

L'INAO (Institut national de l’origine et de la qualité) est chargé de suivre les demandes de certification des producteurs.
 
Le label Rouge garantie une qualité sensorielle supérieure obtenue grâce à des méthodes traditionnelles  et provenant d’un bassin de production identifié.  Ces produits sont en majorité d’origine française.

 
L’Agriculture biologique garantit un mode de production respectueux de l’environnement et du bien-être animal. Cependant, une tolérance de 5% de « non-bio » est appliquée.
 

AOC et AOP  garantissent que la production, la transformation et l’élaboration se produisent dans une zone géographique déterminée dont le savoir-faire est reconnu et constaté. La qualité du produit est liée au milieu géographique dont il est originaire.
 


IGP : est similaire à l’AOP sauf que le lien entre le produit et le territoire est plus souple. Au moins une des étapes de fabrication doit avoir lieu dans la zone géographique concernée.
 


STG garantie que la recette ou que  le mode de production est traditionnel.  Ce label ne désigne pas une zone géographique mais met en valeur une composante traditionnelle du produit.
 
 
 
********************** 
 

 


Vous cherchez un point conseil en nutrition et diététique ?

Sélectionnez votre région et découvrez les diététiciens ou nutritionnistes près de chez vous.

Trouvez votre nutritionniste !


 

 
Les Additifs Alimentaires Les Produits Allégés Déchiffrer les etiquettes La Manultrition


Commentaires

Laisser votre commentaire sur cet article :

Vous devez être inscrit et/ou connecté pour poster un commentaire.

Inscrivez-vous ou connectez-vous ci-dessous :